Pauvre Jérôme…Ou quand un gars tire le slingshot à l’envers

Juché sur sa supériorité morale, Jérôme Lussier s’est jeté avec frénésie…Dans le vide!

J’ai un peu fréquenté la bête sur Twitter lorsqu’il était directeur des communications de la Coalition Avenir Québec équipe François Legault. Il a beaucoup d’humour. Un humour corrosif, que j’apprécie. Alors j’ai lu son billet deux fois, pour être bien certain qu’il écrivait ça sérieusement.

Et oui, il compare sérieusement le Parti Québécois au Tea Party américain!

Pour faire sa démonstration, il explique longuement que les ruraux, qui sont xénophobes et fermés, votent pour le Parti républicain et que les urbains, ouverts et modernes, votent démocrate.

On en vient au Parti Québécois qui, dit-il, en proposant la charte des valeurs québécoises, fait appel aux bas instincts des bigots, comme le Tea Party.

Et voici « la phrase qui tue » :

« (…) les discours officiels du gouvernement et des idéologues de la laïcité fermée ne sont d’aucune utilité: ce sont les lignes ouvertes qui donnent la véritable mesure de la nature profonde et du soutien populaire à cette Charte de la honte. »

Vous pouvez relire cette phrase deux ou trois fois.

Les discours officiels ne sont d’aucune utilité, dit-il. Ce que dit le gouvernement, Bernard Drainville, ou Guy Rocher (Jérôme sait-il seulement qui est Guy Rocher?) pour n’en nommer que quelque uns, oubliez ça! Ce qui compte, affirme-t-il, ce sont les lignes ouvertes…

Les lignes ouvertes qui donnent la véritable mesure de la nature profonde et du soutien populaire à cette Charte de la honte

La moitié de la population québécoise soutient cette charte. Ces millions de personnes, nous dit Jérôme, soutiennent la charte parce qu’ils sont xénophobes. Mais ils ne le savent pas, bien sûr.

Et c’est parce qu’ils ne sont pas urbains, si on suit bien son raisonnement…

Pauvre Jérôme…Savais-tu seulement que l’appui à la charte le plus fort, le plus élevé de tout le Québec, se trouve précisément du côté des francophones de l’Île de Montréal, le territoire le plus urbain du Québec?

Capture d’écran 2013-09-17 à 16.03.10

Pauvre Jérôme…Toute ta thèse vient de s’écrouler et ta supériorité morale: évaporée!

Cette phrase qui tue et dont tu dois être si fier s’est retournée contre toi.

« Tu as tiré le slingshot à l’envers », comme on dit par chez nous.

Ravaler un mépris aussi grossier, c’est dur ?

Ça ne fait pas trop mal, j’espère?

2 réflexions sur “Pauvre Jérôme…Ou quand un gars tire le slingshot à l’envers

  1. Ping : Lettre à Stéphane Gobeil | Nouvelles de Montréal

  2. Je prends connaissance de la réplique de M. Lussier à votre texte,
    et son recours au dernier sondage Léger. C’est pourtant ce même
    sondage qui semble indiquer un appui plus fort à ce projet de charte
    pour les francophones de l’île de Mtl et même des appuis relativement
    partagés chez les supporters de QS.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s